plage-ocean-marche-christmas-village-stewart-island-nz

TE ARAROA TRAIL 

3'0000 KIMOMèTRES à PIED à TRAVERS LA nOUVELLE-ZéLANDE

Le Te Araroa, ou le long chemin en français, est une randonnée longue distance qui traverse les deux îles principales de la Nouvelle-Zélande. La plupart des marcheurs entreprennent cette randonnée longue distance du nord au sud, mais parce que je voulais passer un maximum de temps seule, j'ai débuté en sens inverse : du sud au nord.

vue-sur-les-montagnes-nouvelle-zelande.jpeg

Marcher, mettre un pied devant l’autre. La chose la plus primitive au monde. C’est presque inné, tant c’est naturel. Fouler la terre, traverser le globe à patte, voilà une idée qui me plaît. Je commençais à m’ennuyer, de passer mon temps dans des bus, des trains, des aéroports et des avions. Je me suis lassée, du voyage à proprement parler. Voyager sac à dos est devenu trop facile, trop simple. Tout le monde le fait et y a accès, aujourd'hui. J’en ai perdu l’excitation, j’aspirais à autre chose. J’avais envie d’aventure, de me déplacer à pied, à vélo, en kayak ou même en Trottin ’herbe. Bah oui, pourquoi pas ? Lire Sarah Marquis et Sylvain Tesson m’a ouvert les portes sur une autre dimension du voyage. Oui, il est possible de parcourir le monde différemment, sans polluer la planète. Oui, il est possible de réaliser ses rêves et de faire de grandes choses. Je n’ai pas la prétention de faire quelque chose d’exceptionnel, des centaines de milliers de gens font pareil. Le bateau stop s’est démocratisé depuis plusieurs années déjà, et plus personne n’est surpris, de nos jours, de voir des globetrotters parcourir des pays tel que l’Inde, le Pakistan ou le Mexique, le pouce tendu en bord de route.

 

J’ai toujours aimé marcher. J’aime la nature, j’apprécie être dehors tout autant que je chéris les moments « cocooning » à la maison, telle la bonne casanière que je suis. Il y a deux ans, j’ai entendu parler du Te Araroa, un trail de 3'000 km qui traverse l’entièreté de la Nouvelle-Zélande. Ah, la Nouvelle-Zélande ! Cet endroit merveilleux, montagneux, encerclé par l’océan Pacifique et peuplé d’habitants « incroyablement bien attentionnés et serviables », où la majorité des gens vivent en plein air à longueur d’année.

 

La Nouvelle-Zélande c’est LE pays des amoureux de la nature. Tu veux faire un saut en parachute ? À l’élastique ? De la chasse ? De la pêche ? Du ski ? De la marche ? Du parapente, de la voile, de l’escalade, de l’apnée, de la plongée ? De la montagne ? Nager avec les requins ou les dauphins ? Du paddle ? Entre terre et mer, ici, le champ des possibles est ouvert.

Je n'ai pas hésité longtemps, c’était décidé, j’allais parcourir ce bout du monde à pied.

 

Tout s’est enchaîné tout seul, de manière très fluide. Je suis retournée à Tahiti en août 2019 pour passer du bon temps en famille. Et puis, j’ai embarqué dans deux bateaux qui m’ont emmenée jusqu’au pays du « Seigneur des anneaux ». De là, je me suis dirigée à Bluff, situé à la pointe sud de l’île du sud et suis remontée à pied en direction de Cape Reinga, effectuant une distance de 3'000 bornes au total.

 

J’ai débarqué d’Addie à Opua, Bay of Islands, le 18 novembre 2019. Trente petites heures plus tard, une énième voiture m’a déposée à Wellington, où je suis restée le week-end afin de retrouver mon amie Ava et de me fournir en matos. J’ai ensuite sauté dans un ferry pour rejoindre l’île du sud. Quelques véhicules et quarante heures plus tard à peine, j’étais arrivée à Bluff, destination finale de stop, mais initiale d’enjambée. C’était parti !

éQUIPEMENT

​« Mais Lise, prends au moins un rasoir ! » « Mais ça va pas ou quoi ? Un rasoir ? Trop lourd ! »

Porter toute sa vie sur son dos ne laisse place ni à l’inutile, ni au superflu. 

Les mots d’ordre pour un tel trek sont légèreté et robustesse. Je mesure 1.53 m. et pèse 53 kg. Je suis tout sauf une sportive et ne me suis pas entrainée avant de débuter. (À moins que boire des bières et fumer des clopes ça compte comme un entrainement ?)

J’ai aussi appris à mes dépends que porter un sac supérieur à 17 kilos m’est impossible. J’ai fini par faire en sorte d’avoir un sac de 15 kilos max, avec tente, eau et nourriture inclut. Je ne suis de loin pas une trekkeuse « ultralight » mais je m’arrange pour trimballer le moins de poids possible. Je me suis également orientée sur de la nourriture lyophilisée de la marque Radix et, lorsque je savais que ma tente ne m'étais pas vitale pendant une étape, je l'envoyais par la poste, chez des gens ou dans des hostels, et la récupérais ensuite à la fin de ladite étape. Mon organisation m’a permis de traverser le Richmond Range avec un sac de 13 kilos, ce qui est ultraléger, pour dix jours d’autonomie.

Voici une petite review du matériel avec lequel je vais terminer le TA.

POUR DORMIR

Validité

Commentaire

1 tente MSR Hubba NX

Oui

Tente 1 place. Elle résiste bien au vent et est solide. Par contre, 1.2kg c’est déjà trop lourd, je trouve. Pour mon prochain trail, j’opterai pour une tente de 700gr. max.

1 matelas de sol Thermarest Neoair Xlite 

Oui

En plus d’être ultraléger et ultracompacte, c’est un excellent isolant. Le côté moins positif, c’est qu’il faut pas mal souffler pour le gonfler. Moins pratique, donc, si t’es au-dessus de 5’000m. d’altitude mais bon, pour ici, ça va très bien.

1 sac à couchage Zpack ultralight

Oui/Non

Ultraléger et ultracompacte mais j’ai passé des sales nuits froides. Efficace au dessus de +5°

1 sac en soie

Oui

Je l’avais laissé sur Addie parce que je pensais que je n'en aurais pas l’utilité. Erreur ! Je l’utiliserai par contre pour terminer l’île du nord. C’est papa Daniel qui me l’a donné, ce qui le place au rang du meilleur sac de soie du monde <3

1 couverture de survie

Oui

Ça m’a littéralement sauvée d’une mort certaine par congélation à quelques reprises !

VÊTEMENTS

1 sous pull en laine de mérinos 

Oui

De la marque Icebreaker dont je suis tombée amoureuse.

2 t-shirts

Oui

1 legging en laine de mérinos 

Oui

Icebreaker

short

Oui

Icebreaker

doudoune en plume

Oui

Un bijou ! De la marque Mammut. Un vrai modèle acheté dans un shop en Inde à un prix hyper correcte. Elle tient chaud, elle est ultralégère et ultracompacte. C’est mon vêtement préféré :)

P.S Chère équipe de chez Mammut, pourriez-vous me sponsoriser pour la suite de mes péripéties ? Bien à vous.

Lise Blanc

1 veste de pluie

Oui/Non

De la marque Arcterix. Elle vaut largement ses 800Euros. Tu ne trouveras rien de plus robuste, léger et impérméable sur le marché. En plus elle est violet foncé, pour mon côté girly ! Le goretex plus est ce qu’il y a de mieux.

2 paires de chaussettes en laine de mérinos

Oui

Icebreaker

3 culottes

Oui

Dont 1 Icebreaker

1 paire de gant en laine de mérinos

Oui

Icebreaker

1 tour de cou en laine de mérinos

Oui

Icebreaker. Très pratique car je peux le remonter su la tête comme un bonnet ou un bandeau.

1 vieux foulard carré

Oui

Je l’utilise pour me laver ou me sécher parce que je n’ai pas de serviette microfibre. Et aussi comme mouchoir, en cas de rhume. Ou les trois à la fois, en cas d’urgence. (Non, je plaisante.)

1 casquette

Oui

Avec l’option « cache nuque ». Pour ajouter une touche glamour en cas de sortie en boîte de nuit.

1 paire de lunette de soleil

Oui

Toujours la même depuis 6 mois. Un miracle !

TECHNIQUE

1 sac à dos

Oui

De la marque Quechua. Je suis agréablement surprise par son confort et sa solidité. C’est un 45l, pile poil la bonne taille pour que toute mes affaires, nourriture et eau comprises, y rentrent.

2 bâtons de marche

Oui

Là aussi, de chez Décathlon. Ils sont encore en super état après 1’500km. Je suis étonnée en bien par leur solidité, surtout vu comme je les traites (ou maltraites, ça dépend du point de vue !) Parfois, en fin de journée, j’ai plus mal aux bras qu’aux jambes, tellement je mets de force sur ces derniers ! À mon avis, s'ils sont aussi résistants, c’est grâce à la bonne énergie que papa à mis dedans en me les offrants. Merci, papounet <3

1 paire de basket de course de trail

Oui

Les chaussures... Je savais que 90% des gens qui faisaient le TA optaient pour des baskets de course à pied de trail. En tant que débutante confirmée, j’ai très naïvement cru que j’allais échapper aux pieds mouillés et me suis donc orientée vers une paire de chaussure de marche montante imperméables de chez Décathlon. Grave erreur.

Elles m’ont torturées pendant trois semaines (le temps que je sois à Queenstown pour les changer), car elles étaient trop petites, ou alors ce sont mes pieds qui ne supportent plus du tout les grosses chaussures. En plus, vu qu’elles étaient imperméables, un fois que l’eau était entrée eh bien... Elly y restait ! Galère. Je les ai changées dès que j’ai pu contre une paire basket de la marque Hoka. De vraies pantoufles ultralégères et ultraconfortables, dommage que le « ultrarésistantes » ne faisaient pas parties du package. Elles m’ont lâchée à 2’000m. d’altitude au sommet d’un col, trois semaines seulement après leur acquisition. Bonheur! J’ai ensuite opté pour une paire de basket Asics qui m’ont tenues 1 mois. En bref, je dois acheter une paire de chaussure par mois, ce qui est une moyenne correcte, aux vues des conditions du terrain. Mon dernier achat fut une autre paire de la marque Asics. 

CUISINE

1 Popote en inox 

Oui

J‘ai fini par garder uniquement la mini casserole, suffisante pour chauffer de l’eau pour un peu de couscous, des lentilles ou pour mes repas Radix.

1 réchaud à gaz de chez Macpac + une bouteille de gaz

Oui

Petit, léger, pratique.

1 Cuillère 

Oui

Au départ, j’avais une fourchette et un couteau, mais la cuillère suffit.

1 couteau Suisse

Oui

Parce que si t’es Helvète et que t’as pas de couteau Suisse, c’est la dèche !

1 poche de type Kamel Bac de 2l.

Oui

Incroyablement pratique. Je bois beaucoup plus depuis que je l’ai. Un must have.

Un filtre de la marque Sawyer 

Oui

Jamais utilisé jusqu’à présent, car j’ai complètement arrêté de filtrer l’eau. Il est petit, léger mais il faut 25 min pour filtrer 2l. d’eau. Il y a d’autres moyens plus efficaces et plus pratiques pour filtrer mais ne me suis pas renseignée davantage sur le sujet.

TROUSSE DE TOILETTE

Brosse à dent et dentifrice

Oui

Oui, oui, il m’arrive encore de me laver les dents, contrairement à bon nombre de mes compatriotes marcheurs.

Une coupe menstruelle

Oui

Ah, les joies d’être en femme dans le bush !

1 pince à épiler, 1 coupe ongle,

1 paire de petits ciseaux

Oui

1 crème solaire pf 50

Oui

Il n’y a plus beaucoup de couche d’ozone, par ici. Ça crame ! 

Pharmacie

Oui

Au départ, j’avais quelques médicaments mais ils m’étaient inutiles et ont finis par sortir de leurs emballages, à force d’être écrabouillés dans tous les sens. Plus de médicaments, donc. Par contre, j'ai toujours une huile essentielle d’eucalyptus citronné et un peu d’huile de coco. Impératif pour me masser les guibolles en fin de journée. Merci, Alice, merci !

ÉLÉCTRONIQUE

Téléphone portable Huawei 20 pro + chargeur + écouteurs

Oui

Pour mes cartes, mon GPS et pour prendre de jolies photos et écouter de la musique en chemin.

1 liseuse 

Oui

Rien de plus pratique pour bouquiner, même si j’ai rarement le temps de le faire.

1 power bank + chargeur

Oui

Indispensable. Je dois avoir un téléphone constamment chargé pour pouvoir accéder à mes cartes et à mon GPS.

1 lampe frontale à piles

Oui

Suffisant pour l’utilité que j’en ai.

AUTRE

Passeport

Oui

1 Carnet de route + 1 stylo

Oui

Argent et cartes de crédits

Oui

MATÉRIEL DONT JE ME SUIS DÉBARRASSÉE EN COURS DE ROUTE

1 t-shirt

Non

2 au total sont suffisants.

1 pantalon de pluie

Non

les 2 que j’avais se sont déchirés et, comme le K-way, on finit de toute façon trempé au bout de quelques heures.

1 pantalon à zip

Non

Inconfortable. Je l’ai troqué contre un short et un legging Icebreaker.

1 paire de chaussette

Non

J’ai perdu une chaussette et me suis retrouvée avec 2 paires, ce qui fait très bien l’affaire, au final. 

1 bonnet

Non

Je préfère de loin mon tour de cou / bandeau / bonnet de la marque Icebreaker qui est beaucoup plus compacte et facile à sécher.

1 tasse, 1 couteau, 1 fourchette et 1 popote que je jugeais trop encombrante

Non

Pour moi, un couteau Suisse et une cuillère suffisent. Sinon, manger avec les doigts, c’est bien aussi ;)

1 gourde en inox de la marque Katmandu

Non

Médicaments, crème pour le visage, shampoing, savon et préservatifs

Non

1 gourde filtrante Lifestraw

Non

Je l’ai troquée contre une poche de type Kamel Bac et un mini filtre Strawyer.

Très pratique car elle garde au chaud et au froid mais trop lourde et encombrante.

Inutilité puissance 10’000 pour ces derniers !

lac-et-riviere-et-montagnes-nouvelle-zelande.jpg

PRATIQUE

S'ABONNER à LA NEWSLETTER 
Pour ne rien manquer de mes nouveaux articles, inscris-toi à ma newsletter :